Ebene News – “Déception” of the Burkinabè face à l’inertie des autorités, un mois après le carnage de Solhan

Pour améliorer le fonctionnement de notre site, accroître la pertinence of content informationnels and Optimizer le ciblage publicitaire, nous collections of information Techniques anonymisees sur à vous l ‘ aide d’outils de nos partenaires Le processus de traitement des données personalles est décrit en dans la politique de secretité Les technologies que nous mettons en œuvre pour ce faire sont décrites en détail dans la politique d’utilisation des cookies et d’enregistrement automatique

En click on “Accepter et fermer”, vous acceptez que vos données personalles soient utilisées dans les buts décrits ci-dessus

Vous pourrez revenir sur votre choix et pensioner your consent en utilisant n’importe quel autre moyen indiqué dans la politique de privacyit

Les Burkinabè descendant dans la rue pour interpeller le pouvoir après le massacre de Solhan Le dialog avec l’opposition est suspendu, le discours du Président Kaboré suscite essentiellement des réactions négatives Un expert en sécurité détaille pour Sputnik la situation de plus en plus explosive au Burkina Faso

Dans la nuit du 4 au 5 juin, des habitants de la bourgade burkinabè de Solhan ont été massacrés Un bilan local fait état d’au moins 160 morts, dont une vingtaine d’enfants, les autorités donnant le chiffre de 132 victimes dans cette ville de 3000 inhabitants Le Président Kaboré s’est addressé à la nation dimanche 27 juin, mais depuis aucune action concrète n’a été entreprise pour répondre à cet acte de barbarie, attribué à des groupes djihadistes

Les Burkinabè s’attendaient à des décisions fermes à des changements radicaux, Mais Roch Kaboré est resté très politique dans son message Le dialog avec l’opposition a été suspendu et les populations organisent désormais des marches de protestation, détaille pour Sputnik Siaka Coulibaly, expert en sécurité

The weekend of 3 and 4 July, of the manifestations pacifiques sont organisées par l’opposition et la société civile partout dans le pays, mais le Président Kaboré appelé à «surseoir aux marches et meeting projetés»

Les Populations s’attendaient à une nouvelle étape radical dans la lutte contre le terrorisme, mais ce n’est pas le cas, deplore MCoulibaly

Roch Kaboré a seulement indiqué les domaines dans lesquels il pourrait prendre des décisions: commandement de l’armée, opérationnalité aérienne, VDP [Volontaires pour la défense de la patrie, ndlr] etcAu cœur du désaccord entre l’opposition et la majorité au pouvoir figure un sujet qui devrait pourtant être consensuel, la sécuritéD’après l’expert, le précédent dialog politique, qui s’est tenu mi-juillet 2019, s’était conclu sur une quasi-unanimité Désormais, la Confidence des Burkinabè -à-vis des autorités et des Forces de défense et de sécurité baisse, les Populations ne croient plus qu’ils sont capable de stopper ou même d’endiguer les offensive terroristes

Le pouvoir recherchait un soutien de l’opposition politique pour se thunder une marge de manœuvre supplémentaire, rajoute Siaka Coulibaly Selon lui, l’opposition a bien compris que soutenir le gouvernement reviendrait aux yeux de l’opinion publique à être co- responsable de la situation sécuritaire

En click on “Publier”, vous Acceptez que les données personalles de votre compte Facebook soient utilisées pour vous donner la possibilité de commenter les contenus publiés sur notre site à partir de votre compte Le processus de traitement des données personalles est décrit en detail dans la politique de secretité

Nous nous engageons à protéger vos informationspersonalles et nous avons mis à jour notre politique de Confidentialité afin de nous conformer au Règlement général sur la protection des données (GDPR), nouveau règlement de l’UE qui est enré en ve May 2018

Veuillez advisor notre Politique de Confidentialité Elle contient les détails sur les types de données que nous recueillons, la façon dont nous les utilisons et vos droits en matière de protection des données

Puisque vous avez déjà partagé vos données staffles avec nous lors de la creation de votre compte staff, pour continuer à utiliser celui-ci, veuillez cocher la case ci-lingerie:

Si vous ne souhaitez pas que nous continuions à traiter vos données, cliquez ici pour supprimer votre compte

Si vous avez des questions or inquiétudes regarding notre politique de Confidentialité, veuillez nous contacter à privacy @ sputniknewscom

Registration and identification of users on websites of Sputnik par le biais de l’un de ses comptes sur les réseaux sociaux indique l’acceptation de ces règles

L’utilisateur s’engage à s’adresser avec respect aux autres de la discussion participants, aux lecteurs et aux personnes mention in the article

L’administration se réserve le droit de supprimer les commentaires publiés dans des langues différentes de celle du contenu Principal de l’article

Sur toutes les version linguistiques du site sputniknewscom, les commentaires publiés par l’utilisateur peuvent tre édités

L’administration se réserve le droit de bloquer l’accès de l’utilisateur à la page or de supprimer son compte sans avertissement préalable en cas de rèalable par l’utilisateur de règles de rédaction of de commentaires or de detection dans les de l’utilisateur de signes d’une telle injury

L’utilisateur peut lancer la procédure de recouvrement de son compte / de déblocage de l’accès, en écrivant une lettre à l’Adresse électronique suivante: La lettre doit contenir: moderatorfr @ sputniknewscom

Sil les moderateurs jugent possible de restaurer le compte / d’en débloquer l’accès, il en sera ainsi

Dans le cas d’une répétée des règles et d’un blocage répété, l’accès de l’utilisateur ne peut pas être restauré Le blocage, dans ce cas, est définitif

Ebene News – “Déception” of the Burkinabè face à l’inertie des autorités, un mois après le carnage de Solhan

Ref.: https://fr.sputniknews.com/afrique/202106301045813665-deception-des-burkinabe-face-a-linertie-des-autorites-un-mois-apres-le-carnage-de-solhan/