Ebene News – La Lituanie accuses the Biélorussie de faire venir des migrants pour les expédier chez son voisin

Pour améliorer le fonctionnement de notre site, accroître la pertinence of content informationnels and Optimizer le ciblage publicitaire, nous collections of information Techniques anonymisees sur à vous l ‘ aide d’outils de nos partenaires Le processus de traitement des données personalles est décrit en dans la politique de secretité Les technologies que nous mettons en œuvre pour ce faire sont décrites en détail dans la politique d’utilisation des cookies et d’enregistrement automatique

En click on “Accepter et fermer”, vous acceptez que vos données personalles soient utilisées dans les buts décrits ci-dessus

Vous pourrez revenir sur votre choix et pensioner your consent en utilisant n’importe quel autre moyen indiqué dans la politique de privacyit

La Lituanie a vu le nombre de migrants exploser à sa frontière avec la Biélorussie, au point d’accuser Minsk de les utiliser comme moyen de pression Le gouvernement a annoncé plusieurs mesures, et l’UE va lui apporter son aide

L’inquiétude monte en Lituanie, qui détient depuis janvier 1416 migrants venus de Biélorussie, soit 17 fois plus sur toute l’année 2020 Le 2 juillet, ce pays balte a même déclaré l’état d’urgence, déployant des installations pour accueillir potential element of the “milliers” d’entre eux Ce mercredi, la première ministre Ingrida Simonyte est passée au niveau supérieur

Elle a pointé les pressions exercées par Minsk, qu’elle accuse de faire venir des migrants, pour la plupart d’Irak, sur son sol afin d’ensuite les diriger vers la Lituanie

Le ministre lituanien des Affaires étrangères, Gabrielius Landsbergis, a par ailleurs convoqué l’ambassadeur de Biélorussie pour exiger que Minsk cesser le flux migratoire ilégal à travers sa frontière

En visite la veille à Medininkai, à la frontière lituanienne, le président du Conseil européen Charles Michel a lui aussi évoqué «un suspected qu’il y ait un rôle du régime bélarusse», ajoutant que «nous ne sofmmes en Europa Nous ne sommes pas non plus intimidés »

Après s’être entretenu avec la Première ministre, il a annoncé son Intention de s’adresser aux autorités irakiennes en vue de rapatrier leurs ressortissants De plus, le 2 juillet, l’UE avait déjà envoyé six gardes-frontières en Lituanie D’ici la fin du mois, ce nombre devrait dépasser les 30

En juin, la Biélorussie a fait l’objet de sanction de la part de l’UE et d’autres pays occidentaux après l’atterrissage d’urence d’un avion Ryanair à Minsk le mois précédent Parmi les Passagers se trouvait Roman Protassevitch, recherché par les autorités biélorusses dans le cadre de plusieurs enquêtes pénales Il a été arrêté à l’aéroport après un contrôle d’identité

Bruxelles estime que Minsk a détourné cet avion dans le seul but d’arrêter M Protassevitch, ce que dementent les autorités biélorusses Quant au gouvernement lituanien, il estime que le Président Loukachenko se sert des migrants pour faire pression sur Tallinn, qui n ‘a pas soutenu sa réélection et qui a d’ailleurs accueilli l’opposante biélorusse biélorusse Svetlana Ti

En click on “Publier”, vous Acceptez que les données personalles de votre compte Facebook soient utilisées pour vous donner la possibilité de commenter les contenus publiés sur notre site à partir de votre compte Le processus de traitement des données personalles est décrit en detail dans la politique de secretité

Nous nous engageons à protéger vos informationspersonalles et nous avons mis à jour notre politique de Confidentialité afin de nous conformer au Règlement général sur la protection des données (GDPR), nouveau règlement de l’UE qui est enré en ve May 2018

Veuillez advisor notre Politique de Confidentialité Elle contient les détails sur les types de données que nous recueillons, la façon dont nous les utilisons et vos droits en matière de protection des données

Puisque vous avez déjà partagé vos données staffles avec nous lors de la creation de votre compte staff, pour continuer à utiliser celui-ci, veuillez cocher la case ci-lingerie:

Si vous ne souhaitez pas que nous continuions à traiter vos données, cliquez ici pour supprimer votre compte

Si vous avez des questions or inquiétudes regarding notre politique de Confidentialité, veuillez nous contacter à privacy @ sputniknewscom

Registration and identification of users on websites of Sputnik par le biais de l’un de ses comptes sur les réseaux sociaux indique l’acceptation de ces règles

L’utilisateur s’engage à s’adresser avec respect aux autres de la discussion participants, aux lecteurs et aux personnes mention in the article

L’administration se réserve le droit de supprimer les commentaires publiés dans des langues différentes de celle du contenu Principal de l’article

Sur toutes les version linguistiques du site sputniknewscom, les commentaires publiés par l’utilisateur peuvent tre édités

L’administration se réserve le droit de bloquer l’accès de l’utilisateur à la page or de supprimer son compte sans avertissement préalable en cas de rèalable par l’utilisateur de règles de rédaction of de commentaires or de detection dans les de l’utilisateur de signes d’une telle injury

L’utilisateur peut lancer la procédure de recouvrement de son compte / de déblocage de l’accès, en écrivant une lettre à l’Adresse électronique suivante: La lettre doit contenir: moderatorfr @ sputniknewscom

Sil les moderateurs jugent possible de restaurer le compte / d’en débloquer l’accès, il en sera ainsi

Dans le cas d’une répétée des règles et d’un blocage répété, l’accès de l’utilisateur ne peut pas être restauré Le blocage, dans ce cas, est définitif

Ebene News – La Lituanie accuses the Biélorussie de faire venir des migrants pour les expédier chez son voisin

Ref.: https://fr.sputniknews.com/europe/202107071045844631-la-lituanie-accuse-la-bielorussie-de-faire-venir-des-migrants-pour-les-expedier-chez-son-voisin/