Ebene News – “Paris, c’est la capitale du crack”: jardins d’Éole “libérés”, les alentours pris d’assaut par des toxicomanes – video

Pour améliorer le fonctionnement de notre site, accroître la pertinence of content informationnels and Optimizer le ciblage publicitaire, nous collections of information Techniques anonymisees sur à vous l ‘ aide d’outils de nos partenaires Le processus de traitement des données personalles est décrit en dans la politique de secretité Les technologies que nous mettons en œuvre pour ce faire sont décrites en détail dans la politique d’utilisation des cookies et d’enregistrement automatique

En click on “Accepter et fermer”, vous acceptez que vos données personalles soient utilisées dans les buts décrits ci-dessus

Vous pourrez revenir sur votre choix et pensioner your consent en utilisant n’importe quel autre moyen indiqué dans la politique de privacyit

Après de nombreuses Aggression and tension between rivers and «crackers», qui se regroupaient dans les jardins d’Éole, XIXe Arrondissement, la Mairie de Paris a décidé de leur en interdire l’accès mais sansd recharge Une solution loin de plaire aux habitants, les toxicomanes rôdant toujours dans le quartier Reportage

Pour Émilie, membre du collectif de riverains Stop Crack Éole, la coupe est pleine Le 17 may, de nombreux drogués avaient pris leurs quartiers, avec l’aval de la prefecture de police et la mairie de Paris, dans les jardins d ‘Éole, près de la place de la Bataille-de-Stalingrad

#SputnikVideo | Quartier #Stalingrad: les fumeurs de crack se regroupent autour de la grille des jardins d ’# Éole alors que les riverains se rassemblent pour exprimer leur mécontentement de la gestion de leurproblemème pictwitterncom / lltcKai3GR

Depuis le 30 juin, c’est officiellement terminé Une promesse formulée by Anne Hidalgo: “Le jardin va redevenir un jardin pour les riverains, pour les familles Il n’y aura plus de toxicomanes”, avait-elle déclaré sur LCI

Pour expliquer ce raté, Émilie affirme que les vigiles ne voudraient pas «se prendre un coup de couteau ou se faire frapper»

Les deux riveraines concèdent cependant qu’il ya Effectivement moins de toxicomanes dans le jardin d’Éole puisqu’ils ont “pris d’assaut toutes les rues adjacent au parc”, “Ils sont tous dehors, devant les écoles, les cafés , les portes d’immeuble J’ai une fille de 4 ans, elle sait ce qu’est une pipe à crack avec un morceau de crack dessus C’est choquant », s’emporte Émilie

La membre du collectif Stop Crack Éole constate que la situation s’est particulièrement tendue à la suite de cette décision de la mairie

#SputnikVideo | “On veut récupérer notre quartier”: Audrey, habitante du quartier #Stalingrad depuis sept ans, explique pourquoi la décision de fermer les Jardins d ‘# ole aux fumeurs de crack ne suffit pas à régler le Zonen savoir plus: co / qQsKZCmmjK pictwitterncom / 0557DgwqKi

«Les toxicomanes sont un peu en errance, assez agressifs car ils n’ont pas retrouvé leurs habitudes et leurs dealers, donc ils sont en manque On a eu beaucoup de témoignages de riverains qui ont esquivé des coups, voire s’ en sont pris, ou qui se font insulter », détaille Audrey

Gros n’importe quoi autour des Jardins d’Éole: un toxico me barre le passage et réclame mon portable que j’ai sorti en Attendant au feu rouge Je refuse de céder et il me crache en pleine figureMerci @Anne_Hidalgo d ‘ avoir apaisé notre quartier😠 #saccageparis #crack pictwitterncom / 1GEe8EBlcY

No violence to the correspondent of Sputnik sur place, qui a également été victim of threats avec un couteau à lame rétractable Si cette situation choque les habitants du quartier, I regret surtout que les toxicomanes soient laissés seuls face à leur dependance au crack , une des drogues les plus Hazardeuses Elle peut rendre le consommateur accro en une à trois prises

Rachida Dati, candidate Malheureuse aux élections Municipales de 2020 in Paris, s’est d’ailleurs fendue d’un tweet pour dénoncer le «cynisme» de l’édile de Paris «Anne Hidalgo interdit l’accès des jardins d ‘ Éole aux toxicomanes sans apporter aucune deprice en charge Ils errent aux abords, squattent les immeubles voisins, et les dealers prospèrent dans tout le quartier », a affirmé la maire LR du VIIe

Dans un échange capté par Sputnik entre Anne Hidalgo and a Commerçant, la maire de Paris a rappelé que “l’idée [était] vraiment de récupérer ce jardin et d’obtenir de l’État une Prize en charge des toxicomanes” Un moyen pour faire pression?

En effet, dans une lettre envoyée par Didier Lallement, préfet de Police, à Anne Hidalgo, ce dernier écrivait le 25 juin: “The prends acte de votre décision annoncée publiquement de mettre fin au dispositif inole le en 30 qu’elle n’a pas été concertée avec les services de l’État »

Une chose est sûre, ce sont les riverains qui sont tributaires de ce possible bras de fer entre l’État et la mairie de Paris “Tout le monde se renvoie la balle”, Tonne Émilie

#SputnikVideo | “J’ai une fille de quatre ans, elle sait ce que c’est une pipe à crack”: Émilie, une riveraine, raconte ce que devient le quartier Stalingrad et souligne que “l’ensemble des riverains est assez déçu” par les mesures prises par la ville pictwitterncom / b6GWVS0xfK

En outre, elle n’oublie pas de pointer le rôle de la prefecture of the police qui ne s’attaque pas suffisamment aux démantèlements des cuisines à crack «Plusieurs personnes ont dit aux policiers où elles se trouvaient, elles y sont encore », Raconte Émilie

De son côté, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a fait valoir sur LCI que «l’État met les moyens»: «les operations de Police» and le quartier ont été «quadruplées», avec «en moyenne cinq “Operations by day”, et le nombre de CRS porté à 60

Une énumération loin de convaincre les riveraines qui remarquent que leur quartier est «encore une zone de non-droit» puisque «les gens continuent de vendre de la drogue sous le nez de la police sans qu’il ne se passe rien»

En click on “Publier”, vous Acceptez que les données personalles de votre compte Facebook soient utilisées pour vous donner la possibilité de commenter les contenus publiés sur notre site à partir de votre compte Le processus de traitement des données personalles est décrit en detail dans la politique de secretité

Nous nous engageons à protéger vos informationspersonalles et nous avons mis à jour notre politique de Confidentialité afin de nous conformer au Règlement général sur la protection des données (GDPR), nouveau règlement de l’UE qui est enré en ve May 2018

Veuillez advisor notre Politique de Confidentialité Elle contient les détails sur les types de données que nous recueillons, la façon dont nous les utilisons et vos droits en matière de protection des données

Puisque vous avez déjà partagé vos données staffles avec nous lors de la creation de votre compte staff, pour continuer à utiliser celui-ci, veuillez cocher la case ci-lingerie:

Si vous ne souhaitez pas que nous continuions à traiter vos données, cliquez ici pour supprimer votre compte

Si vous avez des questions or inquiétudes regarding notre politique de Confidentialité, veuillez nous contacter à privacy @ sputniknewscom

Registration and identification of users on websites of Sputnik par le biais de l’un de ses comptes sur les réseaux sociaux indique l’acceptation de ces règles

L’utilisateur s’engage à s’adresser avec respect aux autres de la discussion participants, aux lecteurs et aux personnes mention in the article

L’administration se réserve le droit de supprimer les commentaires publiés dans des langues différentes de celle du contentu Principal de l’article

Sur toutes les version linguistiques du site sputniknewscom, les commentaires publiés par l’utilisateur peuvent tre édités

L’administration se réserve le droit de bloquer l’accès de l’utilisateur à la page or de supprimer son compte sans avertissement préalable en cas de rèalable par l’utilisateur de règles de rédaction of de commentaires or de detection dans les de l’utilisateur de signes d’une telle injury

L’utilisateur peut lancer la procédure de recouvrement de son compte / de déblocage de l’accès, en écrivant une lettre à l’Adresse électronique suivante: La lettre doit contenir: moderatorfr @ sputniknewscom

Sil les moderateurs jugent possible de restaurer le compte / d’en débloquer l’accès, il en sera ainsi

Dans le cas d’une répétée des règles et d’un blocage répété, l’accès de l’utilisateur ne peut pas être restauré Le blocage, dans ce cas, est définitif

Ebene News – “Paris, c’est la capitale du crack”: jardins d’Éole “libérés”, les alentours pris d’assaut par des toxicomanes – video

Ref.: https://fr.sputniknews.com/societe/202107011045820190-paris-cest-la-capitale-du-crack-jardins-deole-liberes-les-alentours-pris-dassaut-par-des/