Ebene News – Press: des journaux de moins en moins lus qui coûtent de plus en plus cher au contribuable

Pour améliorer le fonctionnement de notre site, accroître la pertinence of content informationnels and Optimizer le ciblage publicitaire, nous collections of information Techniques anonymisees sur à vous l ‘ aide d’outils de nos partenaires Le processus de traitement des données personalles est décrit en dans la politique de secretité Les technologies que nous mettons en œuvre pour ce faire sont décrites en détail dans la politique d’utilisation des cookies et d’enregistrement automatique

En click on “Accepter et fermer”, vous acceptez que vos données personalles soient utilisées dans les buts décrits ci-dessus

Vous pourrez revenir sur votre choix et pensioner your consent en utilisant n’importe quel autre moyen indiqué dans la politique de privacyit

La répartition des aides directes à la presse est de nouveau pointée du doigt Selon la rue de Valois, la moitié de ces sinks irait à des groupes détenus par des billionaires Pour autant, ces quelques dizaines de millions d’euro pèsent bien peu par rapport à l’ensemble des apports financiers d’origine étatique engloutis par les journaux

L’auteur d’Ils ont acheté la presse (Éd Jean Picollec, 2015) observe avec stupéfaction les évolutions du marché médiatique L’objet de son coup de gueule: les chiffres publiés, debut juin, par le ministère de la Culture Concernant les aides à la presse en 2019 Plus de la moitié de ces fonds publics, soient 39 millions d’euro, en principe destinés à la «défense du pluralisme», from t ainsi à six groups «détenus par une poignée de richissimes hommes d ‘ affaires »selon l’association de critique des medias Acrimed Le sujet est devenu un vrai serpent de mer

En effet, les subsidies touchées par des groupes de presses ne seraient que «l’arbre qui cache la forêt» de cette gabegie financiale que représent les aides à ce secteur «L’essentiel se fait au niveau de la TVA, you statute de la société de presse d’un point de vue financial et de la poste », résumé Benjamin Dormann

L’ampleur des accommodements dont profite le secteur reste difficile à chiffrer Le montant des aides directes figure dans le Projet de Loi de finances (Programm 180) ainsi que la dotation à l’Agence France Presse (à travers les subscriptions commerciaux de l’État à 21.6 million euros ainsi que les 115, 8 million subsidy à titre de dédommagement pour des missions d’intérêt général)

La Cour des comptes elle-même s’y casse les dents Dans leur rapport de 2019, les Sages de la rue Cambon soulignent la “grande complexité des dépenses financiales liées à la presse, leur faible lisibilité pour les citoyens, la difficult à apprécier leur impact »Aussi appellent-ils à certain modifications Par example, cesser d’inclure dans le« Développement des entreprises »(program 134) les crédits alloués au transport et à la distribution de la presse« On est en train de vouloir requalifier un sure nombre de subventions parce qu’on voit bien que le sujet des aides à la pressetilte dans l’opinion publique », constate Benjamin Dormann

Également dans le collimateur du journaliste: the subscriptions “imposés” aux users en vigueur dans de grands publics: Air France, SNCF etc En outre, en 2020, l’État ainsi versé près de 96 millions d’euros à la Poste pour compenser la tarification préférentielle Accordée à la livraison des titres inscrits dans les registres de la Commission paritaire Une mission jugée d’intérêt général

Ces ciphers ont été transmis à la Commission européenne En effet, Bruxelles s’intéresse de prèsà ces subsides potential contraires à la libre concurrence inscrite dans les traités

Officiellement, les aides à la presse ne cessent de diminuer en France Tout comme le chiffre d’affaires du secteur Toutefois, cette diminution n’est que cosmétique selon notre intervenant Il rappelle le coup de pouce donné par l’État au secteur en 2020 Une aide exceptionnelle, sous couvert de Crise du Covid et de renflouement de Presstalis, de pas moins de 666 million euros Voilà qui contrebalance la diminution progressive des aides directes ces dernières années!

Un cautère sur une jambe de bois, selon notre intervenant, qui rappelle que si les revenus dégagés par la presse écrite s’effondrent ce n’est pas uniquement à Cause de la baisse du nombre de lecteurs, de la mais captation tout par les GAFAM des revenus publicitaires, une chasse gardée des médias “La presse s’occupait plus de la pub que de ses lecteurs Maintenant, elle a perdu les deux, et elle pleure qu’il faut la subventionner encore plus”, s’ agace-t-il Bref, pour sures medias, l’argent public ne fait que compenser leurs ereurs stratégiques

Non négligeables également, les annonces judiciaires et légales (AJL) Si la loi Pacte a brisé debut 2020 le monopole des journaux habilités par les préfets, author of the site Internet à publier de telles annonces, sa préservation était défendue au parlementes au parlementes nom du pluralisme depublications et de la préservation

L’ex-Président de l’Union centriste au Sénat mettait ainsi en garde contre la “destruction d’environs 300 titres” de presse si les AJL était supprimées Supporté par les entreprises sous couvert d’obligation légale, ce marché était Estimé à 185 millions d’euros in 2017 par l’Association de la presse pour la transparence économique (APTE) “C’est une forme de subvention indirecte, la réalité est qu’on ne devrait pas publier ces annonces dans des journaux, mais gratuitement sur un site public “, tacle Benjamin Dormann

Autre grief de l’essayiste: la TVA La presse est assujettie à un taux bien plus basque tout autre secteur: 2.1%! Ce pourcentage “super reduit” is the “mesure centrale de la politique de soutien public à la presse”

Pour notre intervenant, ainsi que pour les Sages, c’est là que réside le plus gros manque à gagner pour les finances publiques … titres que pour en profiter!

Trop grossière, cette ficelle vaudra à SFR and compensation of 450 million euros for manipulations by TVA in autumn 2020 Mais là où sures sont épinglés par le fisc, d’autres sont Experts dans le maniement des expédients fiscaux

Benjamin Dormann ainsi la manière dont Mediapart a “créé avec son avocat et” Charlie Hebdo “” and “nouveau statut de presse”, permetant aux particuliers de défiscaliser l’argent qu’ils versent à sures editeurs

Un statut dont a bien profité le media, suite à son redressement fiscal de 4.1 millions d’euros, là encore sur fond de manipulation de TVA3.3 million euros Reclamés par le fisc pour avoir avoir réduit de la presse papier With subscription to the ligne sur la période 2008-2014, Bercy avait ajouté une amende de 1.4 million d’euros pour mauvaise foi

Media part avait alors lancé aux dons pour le moins special, via sons funds pour une presse libre… don’t 66% of don’s sont déductibles des revenus déclarés par les souscripteurs “Donc media part se fait payer un redressement pour fraud fiscale par des Dons Déductibles Fiscalement »Incredible!» s’indigne Benjamin Dormann Le procédé, notons-le, n’a rien d’illégal

En définitiv, ces aides indirectes cumulées atteindraient une somme «complètement délirante», sans doute sans equivalent dans le monde:

À cette charge supportée par le contribuable pourrait prochainement s’ajouter un autre redressement… cette fois-ci venu de la Commission européenne En effet, décision d’Aurélie Filippetti en 2014 d’appliquer une TVA à 2.1% à la press en ligne a beau avoir satisfait Mediapart and Arrêt sur images qui militaire en faveur de cette mesure, elle n’en demeure pas mo contraire aux règles européennes

“Quand vous éditez un journal, vous devez louer des rotatives, acheter du papier, de l’encre, faire face aux mouvements sociaux, aux invendus … c’est extrêmement contraignant”, you insist on Benjamin Dormann Rien à voir avec le support Internet, exempt de toutes ces contraintes! Pour le spécialiste des médias, nous sommes assis sur une «bomb à retardement»: «La France va se prendre des milliards d’amende, pour lot les arriérés jusqu’en 2014 et ça sera dans le budget de l’État»

Bref, la note n’a pas fini de gonfler pour le contribuable Pour Benjamin Dormann, il est urgent d’engager un véritable «débat contradictory» sur ce sujet Il ne faut pas laisser trancher cette question par les seuls «journalistes et élus, qui ont un conflit d’intérêt »

En click on “Publier”, vous Acceptez que les données personalles de votre compte Facebook soient utilisées pour vous donner la possibilité de commenter les contenus publiés sur notre site à partir de votre compte Le processus de traitement des données personalles est décrit en detail dans la politique de secretité

Nous nous engageons à protéger vos informationspersonalles et nous avons mis à jour notre politique de Confidentialité afin de nous conformer au Règlement général sur la protection des données (GDPR), nouveau règlement de l’UE qui est enré en ve May 2018

Veuillez advisor notre Politique de Confidentialité Elle contient les détails sur les types de données que nous recueillons, la façon dont nous les utilisons und vos droits en matière de protection des données

Puisque vous avez déjà partagé vos données staffles avec nous lors de la creation de votre compte staff, pour continuer à utiliser celui-ci, veuillez cocher la case ci-lingerie:

Si vous ne souhaitez pas que nous continuions à traiter vos données, cliquez ici pour supprimer votre compte

Si vous avez des questions or inquiétudes regarding notre politique de Confidentialité, veuillez nous contacter à privacy @ sputniknewscom

Registration and identification of users on websites of Sputnik par le biais de l’un de ses comptes sur les réseaux sociaux indique l’acceptation de ces règles

L’utilisateur s’engage à s’adresser avec respect aux autres de la discussion participants, aux lecteurs et aux personnes mention in the article

L’administration se réserve le droit de supprimer les commentaires publiés dans des langues différentes de celle du contenu Principal de l’article

Sur toutes les version linguistiques du site sputniknewscom, les commentaires publiés par l’utilisateur peuvent tre édités

L’administration se réserve le droit de bloquer l’accès de l’utilisateur à la page or de supprimer son compte sans avertissement préalable en cas de rèalable par l’utilisateur de règles de rédaction of de commentaires or de detection dans les de l’utilisateur de signes d’une telle injury

L’utilisateur peut lancer la procédure de recouvrement de son compte / de déblocage de l’accès, en écrivant une lettre à l’Adresse électronique suivante: La lettre doit contenir: moderatorfr @ sputniknewscom

Sil les moderateurs jugent possible de restaurer le compte / d’en débloquer l’accès, il en sera ainsi

Dans le cas d’une répétée des règles et d’un blocage répété, l’accès de l’utilisateur ne peut pas être restauré Le blocage, dans ce cas, est définitif

Ebene News – Press: des journaux de moins en moins lus qui coûtent de plus en plus cher au contribuable

Ref.: https://fr.sputniknews.com/economie/202107171045888568-presse-journaux-coutent-cher-contribuable/